Glossaire des Numismates

Affinage :

Art de purifier les métaux en les débarrassant de leur alliage.

Ajustage :

Action de mettre chaque monnaie au poids qu'elle doit avoir. Opération généralement effectuée avec une lime.  

Alliage :

Mélange de différents métaux.

Aloi :
Proportion de métal précieux (or, argent ou platine) entrant dans la composition d'une monnaie.
 
Aluminium :
Métal léger couramment utilisé pour la fabrication des monnaies divisionnaires européennes.
 
Anépigraphe :
Se dit d'une monnaie ne comportant pas de légende.
 
Antique :
Monnaie antérieure à la chute de l'empire romain.
 
Antoninien :
Monnaie romaine d'argent frappée en abondance au IIIème siècle.
 
Argent :
Métal monétaire utilisé depuis l'Antiquité.
 
Assignat :
Billets émis durant la Révolution, dans les années 1790-1796. Ils étaient garantis par la vente des biens de l'Église qui avaient été confisqués.
 
Atelier :
Lieu où est effectué le monnayage. Identifié sur les monnaies par une lettre (« A » pour Paris ou un symbole « une vache de Béarn »).
 
Avers (ou droit ou face) :
Face d’une monnaie ou d’une médaille qui porte le motif de gravure principal (souvent un portrait). Par opposition au revers.
 
Axe :
Orientation de la gravure du motif du droit par rapport à celui du revers.
 
B :
Etat de conservation d'une pièce de monnaie usée qui est peu prisée par les collectionneurs (nombreuses marques d'usure, cheveux de l'effigie plus du tout visible). Sous cette rubrique peuvent également apparaître des monnaies de meilleur conservation mais qui présente un vice, un défaut criant telle une trace de griffe profonde, un coup important sur la tranche ou la suppression complète de l'inscription de la tranche due au retrait d'une monture.
 
Belle épreuve (ou BE):
Caractérise une monnaie dont le relief est mat et le fond comme un miroir. Dès la frappe, 
elle est manipulée avec soin et enfermée dans un emballage transparent scellé, c'est le niveau de perfection de conservation le plus élevé d’une monnaie ou médaille.
 
Billetophilie :
Etude du papier monnaie et des billets de banque de collections.
 
Billon :
Alliage d'argent et de cuivre dans lequel la proportion de cuivre dépasse 50%. Par extension, les monnaies composées de cet alliage et d'autres monnaies divisionnaires de nickel, d'aluminium, etc... Le terme désignait aussi le métal apporté à l'atelier pour y être monnayé.
 
Bractéate :
Monnaie très mince en argent frappée seulement sur une face.
 
Brillant universel (ou BU) :
Monnaie  frappée en série limitée avec des coins neufs et qui a gardé son brillant d'origine.
 
Bronze :
Alliage d'environ 95% de cuivre et de 5% d'étain, avec parfois du zinc à l'état de traces. Le bronze est le premier alliage connu des hommes. Dans les expressions Grand Bronze, Moyen Bronze ou Petit Bronze, utilisées par les numismates des XVIIIe et XIXe siècles pour désigner les monnaies d'orichalque et de cuivre de l'Empire romain dont on ne savait pas identifier avec certitude la dénomination.
 
Bronze-aluminium :
Alliage de cuivre et d'aluminium.
 
Cannelures :
Indentations dans la tranche de nombreux types de monnaies frappées à partir du XVIe siècle et destinées à préserver celles- ci du rognage. Dans le même dessein, les tranches furent parfois cordonnées ou marquées de légendes.
 
Carat :
Mesure de la proportion d'or dans la pièce (24 Carats = 1000 millièmes). Mais attention carat change dans le domaine de la germinologie, il s'associe dans ce cas au poid de la pierre précieuse ou semi-précieuse.
 
Champ :
Chaque face d'une pièce de monnaie et surtout la partie laissée libre à gauche et à droite du type.
 
Coin :
Instruments appelés aussi fers (ou paire de coins) employés pour la frappe monétaire, se composant d'une partie inférieure : la pile, ou encore coin dormant, coin d'enclume et d'une partie supérieure : le trousseau ou coin mobile.
 
Commémorative :
Frappe monétaire, souvent à petit tirage, célébrant un événement historique.
 
Contremarque :
Marque frappée postérieurement à l'émission initiale pour modifier la valeur, l'aire de circulation ou l'autorité d'une pièce de monnaie.
 
Croisette :
Petite croix.
 
Cuivre :
Métal rougeâtre entrant dans la composition de nombreux alliages.
 
Cupro-nickel :
Synonyme de bronze et de nickel.
 
Démonétisée :
Se dit d'une monnaie dont tout pouvoir légal de paiement a été retiré par décret officiel.
 
Dénéral :
Poids monétaire, généralement en bronze ou en laiton, parfois en verre, destiné à contrôler les poids des pièces de monnaies déterminées.
 
Denier :
Mot employé dans plusieurs sens : 1) Pièce romaine en argent (denarius) créée vers 212 avant Jésus Christ et qui pesait 4,51 grammes d'argent (vers 140 avant Jésus Christ, il est dévalué et son poids passe à 3,96 grammes), ayant à l'origine une valeur de dix as. 2) Pièce de monnaie quelconque, ainsi dans l'expression denarius aureus, d'où le mot arabe, dinar, pour la monnaie d'or. 3) Pièce d'argent introduite dans les royaumes francs et les Etats qui leur succédèrent, à partir de la seconde moitié du VIIe siècle. 4) Unité de base du système de compte médiéval (livre, sou, denier). 5) Fraction d'un douzième, pour exprimer le titre en argent.
 
Dénomination :
Appellation d'une pièce et, par extension, sa valeur légale.
 
Différent :
Marque apposée sur chaque monnaie pour indiquer l'atelier ou elle a été frappée, le nom du directeur de celui-ci, le nom du graveur. Chaque hôtel des monnaies a obligatoirement une "lettre de l'alphabet" pour différent.
 
Double frappe :
Dédoublement de l'empreinte résultant d'un glissement du flan pendant la frappe. Une pièce qui présente ce défaut est dite tréflée.
 
Douzain :
Monnaie de douze deniers frappée à partir de Charles VII.
 
Droit :
La face de la monnaie qui porte le dessin ou l'inscription principale (beaucoup de numismates préfèrent employer "droit" ou avers pour la face qui porte l'empreinte du coin inférieur).
 
Ducat :
Le ducat est une ancienne monnaie dont le nom vient de l'italien « ducato ». Historiquement, il s'agit d'une monnaie d'or à l'effigie d'un duc. Plus spécialement, on parle de ducat lorsqu'on évoque la monnaie d'or du doge de Venise - le terme doge étant une déformation de celui de duc.
 
Ecu :
Monnaie d'or ou d'argent, avant la révolution Française, portant sur l'une de ces faces des armoiries. Nom donné aux pièces de 5 Francs en argent après la révolution.
 
Effigie :
L’effigie est l’image qu’on retrouve sur l’avers de la monnaie.
 
Electrum :
Alliage naturel d'or et d'argent employé en Asie Mineure pour les premières monnaies. Le terme est maintenant appliqué à tout alliage d'or où la proportion d'argent ou de cuivre est assez importante pour affecter la couleur de la pièce. Maintenant plus connue sous le nom d'OR blanc.
 
Emission :
Groupe de monnaies frappées conformément à une instruction monétaire déterminée.
 
Entaille :
Dommage important dans le flan d'une monnaie. Pouvant faire perdre hélas beaucoup de valeur à la monnaie.
 
Epreuve :
Pièce de monnaie de qualité supérieure, frappée avec des coins spécialement préparés, par exemple pour être offerte à des fonctionnaires ou à des personnages de haut rang (députés, sénateurs, directeurs …).
 
Essai :
Pièce produite pour tester de nouveaux types, un nouveau procédé innovant ou de nouveaux coins, en général les monnaies essai sont d’un tirage très faible et le mot ESSAI est apposer sur la monnaie.
 
Etain :
Métal brillant souvent employé en alliage.
 
Exergue :
Espace inférieur de la face d'une monnaie, lorsque celui-ci est séparé du dessin principal par un trait horizontal, dit ligne d'exergue. Petit espace réservé dans une médaille pour recevoir une inscription, une date. Généralement sous l'éfigie.
 
Faussaire :
La personne qui se spécialise dans le fait de faire de la fausse monnaie ou de faux billets. Aussi appeller faux-monnayeurs. 
 
Fautée :
Se dit d'une pièce : tordue, mal frappée, une frappe décalée ou décentrée qui a reçue un double coup etc... des collectionneurs se sont spécialisé dans des collections de fautées.
 
Fer :
Métal fragile rarement utilisé pour la fabrication monétaire à cause de son oxydation. Mais defois selon l'histoire ou les temps de guerre par exemple le fer de cloche d'église était utilisé pour faire des monnaies car il ne restait que ce metale.
 
Flan :
Disque de métal vierge sur lequel est imprimé l'empreinte des deux coins, lors de la frappe.
 
Flan mat ou flan bruni :
Se dit d'un flan dépoli à l'aide d'un matoir (brunissoir).
 
Fleur de coin :
Se dit de l'état de conservation d'une pièce qui ne présente aucune trace d'usure due à la circulation. Ce terme ne peut d'onc s'appliquer qu'à des monnaies parfaites, aucune rayure dans le champ et aucune trace de choc sur la tranche. Sauf pour les pièces frappées récemment, un tel état de conservation est exceptionnel, la plupart des monnaies FDC frappées avant 1900 sont rares.
 
Fleurdelisé :
En forme de fleur de lys.
 
Fourrée :
Pièces argentées ou dorées sur des flans de bronze ou d'argent, technique souvent employée par les faussaires.
 
Franc :
Nom d'une monnaie en or (Franc d'or à cheval de 3,877g) sous Jean II, frappée pour payer la rançon du roi emprisonné en Angleterre (1360). Entre 1575 et 1586 Henri III créa une monnaie d'argent appelé "Franc d'argent" d'une valeur de 1/3 d'Écu. Le Franc Germinal est fondé par la loi du 17 germinal de l'an XI (7 avril 1803) et restera notre unité monétaire jusqu'au 31 décembre 2001.
 
Frappe :
Action de frapper un "flan", d'abord au marteau, puis grâce à un balancier puis grâce à des presses hydrauliques. La frappe se fait toujours à froid. Frappe au balancier : Expression employée pour désigner la frappe mécanique à partir du XVIe siècle. Le balancier proprement dit est une sorte de presse, analogue à celle de l'imprimeur, mais agissant par percussion. Frappe au marteau : Méthode ancienne de fabrication des monnaies par le martelage à bras. Frappe au moulin : Méthode de frappe inventée au XVIe siècle, le Moulin est un terme appliqué au XVIe siècle à divers appareils mécaniques utilisés pour la frappe.
 
Graveur :
Le graveur taille directement dans l’acier les motifs de gravure d’une monnaie ou d’une médaille. Il peut travailler soit en creux, soit en relief. Il utilise des outils spécifiques qu’il adapte à sa propre main : burin, échoppe, ciselets... Le graveur peut également travailler une maquette modelée qui servira de modèle
 
Grènetis :
Cercle de points se trouvant sur le périmètre d'une monnaie.
 
Incuse :
Se dit de la face d'une monnaie qui présente la même gravure que l'autre face mais en creux. Ce type de frappe assez rare se rencontre dans les monnaies grecques antiques archaïques.
 
Jeton :
Objet monétiforme employé comme instrument de calcul surtout du XIVe au XVIIIe siècle où pouvant avoir une équivalence de valeur monétaire (fonctionnement de machines automatiques). Il n'a aucun pouvoir libératoire.
 
Légende :
Inscription circulaire figurant au revers ou à l'avers d'une pièce, et parfois sur la tranche.
 
Liard :
Ancienne monnaie de cuivre valant 3 deniers ou 1/4 de sou.
 
Listel :
Cercle périphérique présentant une saillie plus importante que les saillies du type ou de la légende afin d'en diminuer l'usure.
 
Livre :
Unité de poids employée presque partout en Europe depuis l'Antiquité mais dont le contenu exact en onces et l'équivalent dans le système métrique sont très divers. La livre employée pour les métaux précieux pesait en général 12 onces, comme la livre romaine à laquelle on attribue traditionnellement le poids de 327,45 g. Unité de valeur dans le système de compte du Moyen-âge : l'équivalent de 20 sous ou de 240 deniers. 
 
Louis :
Utilisé pour nommer la pièce de 20 francs or, généralement avant 1803.
 
Marque d'atelier :
Lettre ou symbole désignant l'endroit où une pièce a été frappée. Vous pouvez vous reporter aux Glossaire des Ateliers dans ce site.
 
Médaille :
Pièce de métal souvent ronde portant un dessin, une inscription, frappée en l'honneur d'une personne ou d'un événement. Contrairement aux monnaies, les faces des médailles ne sont pas inversées.
 
Méreau :
Pièce monétiforme ayant une valeur de convention pouvant se convertir en monnaie légale sous certaines conditions.
 
Millésime :
Date à laquelle une monnaie a été frappée. Obligatoire en France à partir de 1549.
 
Monnaie de nécessité :
Monnaie fiduciaire de caractère temporaire émise pendant une crise afin de pallier un manque de numéraire. Les monnaies obsidionales en sont un cas particulier.
 
Monnnaie de Paris :
Administration en charge de la fabrication des monnaies et médailles
 
Monnaie uniface :
Pièce de monnaie frappée sur une face seulement. Les monnaies grecques primitives sont unifaces.
 
Monnaies obsidionales :
Pièces de monnaie émises pendant un siège ou au cours d'opérations militaires pour pallier le manque de numéraire. Il s'agit d'une catégorie particulière de monnaie de nécessité.
 
Monneron :
Nom des pièces de nécessité émises par les frères Monneron, députés à l'Assemblée nationale durant la Révolution française, elles furent frappées en Angleterre et eurent un cours pratiquement officiel. 
 
Napoléon :
Utilisé pour nommer la pièce de 20 francs or, après 1803.
 
Nickel :
Métal souvent utilisé pour la fabrication de monnaies modernes.
 
Numismate :
Le collectionneur de pieces de monnaie et de médaille
 
Obole :
Unité de monnaie et de poids de la Grèce antique : Monnaie valant la moitié du denier. Également monnaie de compte.
 
Once :
Mot employé en plusieurs sens : 1) comme unité de poids, un douzième de livre.  2) comme unité de compte, un douzième, notamment pour exprimer le titre en argent. 3) comme nom de monnaie (unzialis, oncia), pièce d'argent pesant à l'origine une once.
 
Or :
Métal précieux utilisé depuis l'Antiquité. L'OR valeur refuge et aussi l'OR d'insvestissement.
 
OR alimentaire ou E175 :
Ceci est de l'OR presque pure à 100% et qui a été travaillé pour la gastronomie ou la cuisine, il est en génerale connu dans le champagne, le chocolat etc... l'OR n'est pas assimilable par l'organisme.
 
Orichalque :
Alliage de cuivre jaune et de zinc utilisé pour le sesterce et le dupondius sous l'Empire romain.
 
Patine :
Coloration d’une médaille, d’une monnaie ou d’un bronze d’art. La patine naturelle est due à la corrosion du métal et se produit sur longue durée. Les patines à la main obtenues par oxydation permettent d’atténuer la brillance, de souligner les reliefs, d’accrocher la lumière et de valoriser les volumes d’une pièce, d’une médaille ou d’un bronze.
 
Piéfort :
Terme appliqué aux échantillons de monnaies frappés sur des flans épais, souvent en argent de bas titre, qui servaient au Moyen-âge aux graveurs de coins; ou à des exemplaires semblables en bon argent ou de poids fort frappés pour être distribués à des fonctionnaires.
 
Platine :
Métal très précieux. Toutes les monnaies en platine sont rares.
 
Plomb :
Métal mou rarement utilisé, apprécié des faussaires.
 
Poinçon :
Terme parfois appliqué au coin monétaire, mais généralement réservé aux poinçons employés pour enfoncer dans un coin des éléments de lettres, des lettres entières, des détails du dessin (ornements, marques d'atelier, couronne ou titre du souverain, ...).
 
Primitives :
Objets monétiformes ou non (coquillages, petits lingots...) servant de monnaies avant l'apparition de celles-ci.
 
Réformation :
Action de donner à une espèce une autre empreinte (utilisée par Louis XIV et Louis XV). Pour cause d'économie, l'on sur-frappait au nouveau type les anciennes pièces (frappe sur flan réformé).
 
Refrappe :
Pièce frappée, surtout à l'époque moderne ou contemporaine, avec les coins d'une époque antérieure.
 
Remède ou tolérance :
Ecart admis au-dessus ou au-dessous du poids et du titre (on dit alors remède de loi) prescrits par les ordonnances ou les baux monétaires.
 
Revers :
Côté d'une pièce opposé à l'avers et portant généralement sa valeur faciale.
 
Serrati :
Nom donné à certaines monnaies des Séleucides et de la République romaine, dont les bords sont entaillés en dents de scie.
 
Sol :
Synonyme de "Sou". Pièce en cuivre ou en bronze. Désigne aussi une monnaie valant 1/20 de livre.
 
Solidus :
Nom de la monnaie d'or du Bas-Empire, devenue au Moyen-âge une monnaie de compte ayant la valeur de 12 deniers et formant la vingtième partie de la livre.
 
Statère :
Terme employé en numismatique grecque pour désigner la principale espèce du système monétaire de chaque Etat.
 
Superbe :
État de conservation recherché par les collectionneurs, la pièce est pratiquement à l'état neuf.
 
Sur-frappe :
Utilisation d'une monnaie déjà frappée comme flan pour y imprimer de nouveaux types, les traces de la frappe antérieure restant visibles.
 
TTB :
Etat de conservation d'une monnaie qui a circulée mais dont les défauts sont bénins.
 
TB :
Etat de conservation d'une pièce correcte mais qui présente cependant des nombreuses marques de sa circulation monétaire. 
 
Teston :
Monnaie d'argent de la renaissance à l'effigie d'un souverain. 
 
Tirage :
Nombre d'exemplaires d'une pièce de monnaie ayant été frappée. 
 
Titre :
Rapport entre le poids du métal fin employé dans l'alliage et le poids total de la monnaie. Depuis l'introduction du système décimal il s'exprime en pourcentage ou en millièmes, mais autrefois on l'exprimait en carats et grains pour l'or et en onces ou en deniers et grains pour l'argent. 
 
Tour à réduire :
Appareil inventé au XIXe siècle qui permet la réduction d'un modèle de monnaie, exécuté à grande dimension, à la dimension réelle de la pièce. 
 
Tournois :
Monnaies frappées à l'origine par l'abbaye de St Martin de Tours et qui devient la référence de tout le royaume l'emportant sur la monnaie Parisis. Système Tournois : 1 livre = 20 sous et un sou = 12 deniers. 
 
Tranche :
Surface périphérique de la pièce pouvant être lisse, cannelée, comporter des signes ou inscriptions en creux ou en reliefs.
 

Tréflée :

Défaut d'une monnaie qui double les traits de l'effigie. Fréquent dans la frappe au marteau.

Type :

motif qui caractérise chaque face d’une monnaie.

Uniface :

Monnaie ne possédant un motif, un portrait ou une inscription que sur une seule face.

Valeur faciale :

Valeur légale d'une monnaie, généralement inscrite à son revers.

Virole brisée :

Dispositif inventé au XVIe siècle pour marquer la tranche des monnaies.

 


Valid XHTML 1.0 Transitional Paiement Sécurisé par Paypal
Développé par Création de Sites Internet
Pièces de Monnaie © 2017